Communiqué : Après le saccage de tombes juives à Sarre-Union

Publié le par AACCE

Nous publions ci-après le communiqué du RAJEL (Réseau des Associations Juives Européennes  Laïques) dont l'AACCE est membre.

• Profanation du cimetière juif de Sarre-Union

Le 15 février, le cimetière juif de Sarre-Union en Alsace, l'un des plus anciens de France, a été saccagé. Ceci est d'abord une odieuse injure à l'égard des juifs. De plus, ce cimetière comprenait des pierres tombales datant de plusieurs siècles, témoignage du savoir faire et du génie des artisans et artistes qui les avaient conçues et mises en place. Ainsi, il s'agit aussi d'un attentat contre le patrimoine artistique français.
Le fait que plusieurs mineurs soient en cause, affirmant n'avoir aucun motif idéologique, ne saurait être considéré comme rassurant. Il témoigne, au contraire, d'une inquiétante banalisation de l'antisémitisme.

Le RAJEL, Réseau des Associations Juives Européennes Laïques, affirme à cette occasion sa détermination à lutter contre l'antisémitisme, et pour le droit des français juifs à vivre en paix sur le sol national où ils ont toute leur place.
Le RAJEL proclame haut et fort qu'il n'existe qu'une seule communauté, celle de l'ensemble des citoyens français tous dotés d'une égale dignité.

Mercredi 18 février 2015

 

Ndlr : depuis la rédaction de ce communiqué, le procureur Philippe Vannier, en charge du dossier a estimé qu'au vu des éléments de l'enquête, le « mobile antisémite » apparaissait « clairement » dans cette affaire, « malgré les dénégations des intéressés ». M. Vannier a précisé que les adolescents avaient décrit au cours de leurs auditions des « gestes et paroles révélatrices », comme des « saluts nazis », des crachats sur des symboles juifs, ou le fait d'avoir prononcé les mots « sales juifs », « sale race », « Heil Hitler » ou « Sieg Heil ». Certains ont également admis avoir « uriné sur des tombes ».

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marcel Apeloig 19/02/2015 17:29

Des "petits cons" qui pensent que se livrer à des profanations de tombes ça existe depuis la nuit des temps. Il existe une fascination pour le mystère de la mort cet des tombes dans le cimetières. Mais, aujourd'hui, dans le contexte des actes antisémites et antijuifs de ces derniers jours, cet événement prend un caractère particulier.
On ne doit pas oublier toute l'ampleur des manifestations à Carpentras pour apprendre plus t