Humeur du jour

Publié le par AACCE

 

 

         Après le spirituel concours de caricatures sur la Shoah – dont le 2ème prix a été décerné à une Française du journal Rivarol ! – l’ Iran, qui n’est pas à une ignominie près, organise un colloque sur « l’Holocauste » les 11 et 12 décembre, afin de faire le ménage entre mythes et réalités…   

 Tous les négationnistes de la planète sont conviés à ce qui ne manquera pas d’être une très sérieuse assemblée de chercheurs intègres… n’en doutons pas !             

 Premier grand thème :   Nazisme – Sionisme : collaboration ?   

 Le reste est du même tonneau…

          L’Histoire nous a convaincu que la Perse avait généré une grande civilisation et pourtant ce qu’il en reste est aux mains, depuis trente ans, de fanatiques nihilistes, élus et réélus, bientôt dotés d’armes nucléaires et probablement sous peu détenteurs d’un territoire augmenté d’une partie de l’Irak grâce à une brillante géostratégie venue d’ailleurs !  Vivement demain…

          Nous attendrons impatiemment les actes publiés du colloque iranien, certains, enfin, d’apprendre quelque chose et rassurés que quelques centaines de millions de gens peu cultivés, aux crânes bourrés d’inepties, puissent se conforter de la certitude que dans les camps se soient surtout les poux qui aient été exterminés !     

          Que les Juifs soient vus comme des nazis, c’est ce que veulent obtenir un nombre impressionnant d’humanistes dans le monde. En France, l’extrême droite et l’extrême gauche, se pavanent ensemble entre Jean-Marie Le Pen et Dieudonné M’Bala M’Bala, excellent exemple « d’intégration » et d’adaptation aux increvables vieilles rengaines antisémites françaises relookées antisionistes.  

          Et pendant ce temps-là… pour protéger un supporter juif, Porte de Saint-Cloud, un policier antillais risquait sa vie et finissait par abattre quelqu’un !

          Saluons au passage, la prestation remarquable de Raphaël Confiant, écrivain martiniquais de grand talent qui vient d’apporter son appui au comique ci-dessus – bien sûr « diabolisé » par les méchants comme son pote « Le Menhir » - qui estimant qu’il ne peut prononcer le mot « juif » sans risque de procès, appelle ces derniers « les Innommables », ce qui est très classe !         

          Petite consolation… Bruno Golnich, suspendu, a dû reconnaître devant le juge, la réalité de la Shoah et renier son négationnisme ! D’un ton pâle, il l’a dit ! Tout fout le camp au Front !

          Buvons du glouss taï, restons éveillés, le cauchemar continue………..  

 

 

                                                                          Ch.Galili

 

Publié dans aacce

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article