KIELCE

Publié le par AACCE

 

                             (Kelts, Keltz, Kilts, Kiltz)

          (Populations en 1939: 48.000 habitants dont 50% de juifs)

 Pendant sept siècles, jusqu’en 1789, Kielce fût la propriété des évêques de Cracovie et les juifs étaient bannis de la cité. Ils y furent admis en 1818 mais ce n’est qu’en 1868 que les autorités tsaristes reconnurent officiellement une communauté juive dans la cité. Les juifs prirent des métiers relatifs aux ressources naturelles, l’économie de la ville étant basée sur la métallurgie et les mines. Pendant la période de l’entre guerre, Kielce était connue pour son solide système d’éducation juive et sa grande bibliothèque sponsorisée par l’organisation culturelle sioniste Tarbut. En avril 1941, les nazis créèrent un ghetto à Kielce dans lequel furent enfermés les juifs des environs ainsi que 1.000 juifs de Vienne. Les 27.000 habitants du ghetto furent rapidement réduits à la famine, et décimes par exécutions et une grande épidémie de typhus. En août 1942 le ghetto fût liquidé et les survivants expédiés à Treblinka. Après la guerre, Kielce fût le théâtre d’un fameux pogrom. La ville comptait 201 habitants juifs (alors que le recensement de 1938 estimait leur nombre à 18 083) Le 4 juillet 1946, répondant à la rumeur selon laquelle un enfant chrétien avait été assassiné par des juifs, une foule attaqua une résidence pour survivants de l’Holocauste tuant 42 juifs et en blessant plus de 100. La milice et les militaires participèrent à la tuerie et au pillage, y compris la troupe appelée en renfort par les autorités.  L'évêque de Kielce, Mgr Kaczmarek n'eut pas un mot pour condamner le pogrom pas plus que le cardinal Hlond: tous deux exprimèrent l'avis qu'il s'agissait d'une réaction normale à l'ingérence des Juifs dans la vie polonaise. Quant au clergé de Kielce, il refusa ostensiblement d'assister aux funérailles des victimes.  Ce pogrom précipita l’émigration de 80 000 survivants juifs hors de Pologne.  

 Synagogue ul. Warszawka 17 : construite en 1903, actuellement Archives d’Etat

Mémorial commémorant les Polonais ayant aidé des juifs pendant la guerre inauguré en 1996.

 Ul. Pakosz Dolny : monument commémorant les victimes du pogrom de 1946

                                                                            Loulou             

Publié dans aacce

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article